Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ferguson :: Émeutes après le non-lieu prononcé pour le policier qui a abattu Michael Brown ( SOLIDAIRE°)

Aux États-Unis, le Grand jury a prononcé un non-lieu dans l’affaire du jeune afro-américain abattu par un policier. Dans le comté de Saint Louis (Missouri), depuis 2004, Michael Brown est la quatorzième victime de violence policière politique impunie à l’encontre des Afro-Américains. Dans les rues de plusieurs villes, la colère de milliers de gens explose.

Jürgen Heiser (Junge Welt), Han Soete (Solidaire)

Ce n’est qu’à 20 h 30 que le procureur Robert McCulloch a annoncé la décision de non-lieu à la presse, à une heure où les écoles étaient depuis longtemps fermées, afin d’éviter au maximum les mouvements de protestation. « Le jury a estimé qu’il n’y avait pas de raisons suffisantes pour intenter des poursuites contre l’officier Wilson », a déclaré McCulloch. Wilson aurait agi en légitime défense, se sentant menacé, et aurait fait un usage légitime de la force.

Pendant que McCulloch s’adressait à la presse, la colère des centaines de personnes qui attendaient devant le bâtiment de justice a explosé. Quelques premières pierres et bouteilles ont été lancées sur le bâtiment et le cordon policier. Les parents de Michael Brown étaient sous le choc. En larmes, ils ont crié leur déception et leur colère. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans tout le pays, provoquant l’éclatement de la tension accumulée depuis des mois. A Ferguson, des voitures de police et des bâtiments commerciaux ont été incendiés. L’autoroute et plusieurs carrefours ont été bloqués.

Lorsque la colère a explosé, les forces de l’ordre ont laissé les quartiers populaires être saccagés, malgré un déploiement policier sans précédent.

Selon Amy Goodman de Democracy Now, qui informait sur place depuis Ferguson, les forces de l’ordre en très grand nombre, très remontées et armées jusqu’aux dents, ont laissé les quartiers populaires sans protection face aux pilleurs. Ce qui a également été confirmé par les parents de Michael Brown et par le révérend Al Sharpton, l’un des plus importants leaders des droits civils aux États-Unis.

Dans d’autres États américains, des milliers de gens sont également descendus dans la rue. A Chicago, Los Angeles et San Francisco, les artères principales ont été occupées. A New York, les manifestants ont enfoncé le cordon policier et Bill Bratton, le chef de la police, a été arrosé de sang. Plusieurs ponts de la ville, dont celui de Brooklyn, ont été bloqués. A Washington DC, une immense foule s’est rassemblée devant la Maison blanche, scandant « Justice pour Mike Brown ! ».

Lorsque, ce même lundi, on apprenait qu’un enfant de 12 ans avait brutalement été abattu sur une plaine de jeux à Cleveland (Ohio), le chef de la police locale a déclaré que les agents « faisaient simplement leur boulot ». Un policier blanc avait tiré dans le ventre du jeune Noir alors qu’il jouait avec un faux pistolet sur une balançoire.

D’après l’enquête du criminologue David Kliger de l’université de Saint-Louis Missouri, entre 2004 et 2014, 14 personnes ont été tuées par des coups de feu d’agents de police du comté de Saint-Louis. Depuis 2000, seuls quatre policiers ont comparu devant un grand jury ; pour les autres cas, la justice a estimé qu’aucune enquête n’était nécessaire.

Les militants des droits de l’homme considèrent donc le tout récent non-lieu dans l’affaire Michael Brown comme une mise hors-la-loi de la communauté afro-américaine.

Après Ferguson, il est clair que cette violence policière se poursuivra tant que la pression de l’opinion publique n’amènera pas les autorités à changer leur manière de fonctionner.

C’est pourquoi de nombreuses initiatives ont rapidement vu le jour, comme le site internet fergusonaction.com, pour lutter contre le racisme qui règne aux États-Unis, affichant « Ceci est un événement historique – Ferguson est partout ». Le mouvement exigeant justice pour Mike Brown et la fin de la violence policière aux États-Unis est bien organisé et va secouer tout le pays.

source: http://www.solidaire.org/index.php?id=1340&tx_ttnews[tt_news]=39160&cHash=fdea6f001fab80ded2e5dc207a5c4538

Tag(s) : #amérique du nord

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :