Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Palestine:: Comac appelle à manifester ce dimanche
Depuis le 12 juin, date de l’enlèvement de 3 jeunes israéliens par des auteurs non-identifiés, le gouvernement de droite et d'extrême droite israélien a lancé une nouvelle offensive contre le peuple palestinien. Dans le monde entier, de Tel-Aviv à Toronto, des manifestations de solidarité avec la Palestine ont lieu. La Belgique n'est pas en reste, ce dimanche à 14h, gare du Nord a lieu une manifestation nationale à l'appel de dizaines d'organisations dont COMAC et le PTB.


Depuis presque 3 semaines maintenant que dure l'offensive israélienne une nouvelle vague de violence aveugle contre les palestiniens, il ne fait pas le moindre doute que l'odieux crime qu'a été l'enlèvement et l'assassinat de 3 jeunes israéliens n'est qu'un prétexte pour le gouvernement israélien pour un nouveau déferlement de violence aveugle contre les palestiniens.
Avec un bilan tragique de près de 900 morts quasi exclusivement palestiniens, en très large majorité des civils dont près d'un quart de mineurs, il est désormais clair que l'opération « Bordure défensive » n'a de défensif que le nom.
Avec plus de 4000 blessés, 140 000 déplacés, 116 écoles détruites, qui peut encore parler d'opération « morale », comme l'a fait Ron Demer, ambassadeur israélien aux USA qui réclame le prix Nobel de la Paix pour Tsahal ?


Et pourtant.


Et pourtant, en parlant de Nobel, nos derniers lauréats du prix de la Paix à savoir l'Union Européenne et les USA (à travers la personne d'Obama) restent silencieux, reprennent la version des faucons de guerre israélien : « Israël se défend ».
Ce silence complice atteint son maximum quand, lors d'un vote aux Nations Unies sur la création d'une commission d'enquête sur les violations du droit international par Israël, les pays d'Europe et les Etats-Unis s'abstiennent.
Pendant à Gaza on assassine, à Ramallah on tire à balles réelles sur les manifestants, à Hébron idem.
Et cette spirale de violence dans laquelle s'est lancée Israël pour justifier et persévérer dans sa politique coloniale ne profite pas aux travailleurs israéliens qui souffrent de cette guerre que leur impose les seuls à en profiter : les politiciens du Likoud et de l'extrême droite ainsi que les marchands d'armes.
Mais pendant que les gouvernements occidentaux restent silencieux et bienveillants envers la politique du gouvernement israélien, la rue, elle, bouillonne.
La solidarité s'exprime dans le monde entier, toutes communautés confondues, tout milieu social représenté.

Comac et le PTB solidaires


En Belgique nous ne sommes pas en reste non plus, les rassemblements se multiplient.
« Une seule solution : arrêter l'occupation » : voilà le mot d'ordre avec lequel Comac et le PTB participent à ces rassemblements depuis le début de l'offensive.
Comme le disait le père du jeune martyr Mohammed Abu Khdeir, brûlé vif par des extrémistes israéliens échauffés par le discours de haine popularisé par l'extrême droite gouvernementale, à Robin de Comac et aux membres d'intal présents actuellement en Palestine en voyage de solidarité : « Ce n'est pas une question de conflits religieux, c'est de l'impérialisme. Et la base de cet impérialisme n'est pas le judaisme, mais le sionisme qui vole nos terres, tue nos enfants et pille nos ressources. Qu'importe la religion de celui qui nous impose cela, nous nous défendrons, car sinon nous sommes perdus ».
Au Parlement aussi, Comac et le PTB militent en faveur du droit des palestiniens à vivre dans la dignité et la paix, comme l'ont bien exprimé les députés fédéraux et bruxellois :
« Tout comme pour l’Afrique du Sud dans les années 60, 70 et 80, je voudrais le dire ici haut et fort : l'équidistance n'est pas de mise dans ce dossier. On ne peut mettre sur un même pied une politique militaire consciente d'un État surarmé et la résistance d'un peuple qui, depuis plus de 50 ans, se voit chasser de ses terres. On ne peut mettre sur un même pied une politique d'un des derniers Etats colonisateurs dans le monde et la résistance de cette jeunesse palestinienne qui veut pourvoir vivre en paix. Comme le disait Nelson Mandela, « notre liberté est incomplète sans la liberté du peuple palestinien ». »

Mais comme en Afrique du Sud, la solution ne tombera pas du ciel, elle sortira de la mobilisation dans la rue,c'est pourquoi nous appelons à manifester ce dimanche 27 juillet à Bruxelles, à 14h, à la gare du nord à la manifestation nationale organisée par des dizaines d'associations.

Nous revendiquons :

- La condamnation ferme du gouvernement belge de toute agression israélienne contre Gaza et la Cisjordanie

- Un embargo sur les armes et sur toute forme d’aide militaire à Israël

- La suspension de l’accord de coopération économique privilégié entre Israël et l’Union européenne ainsi que des autres accords de coopération tant que le droit international n’est pas respecté
L’interdiction aux entreprises belges d’avoir des relations économiques avec les territoires soumis a l’occupation

source: COMAC

Tag(s) : #moyen orient

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :