Elections européennes :deux scandales que toutes les droites s'efforcent de cacher !

Publié le par anonyme

Elections européennes :deux scandales que toutes les droites s'efforcent de cacher !

Elections européennes :deux scandales que toutes les droites s'efforcent de cacher !
Par Jean-­Pierre Combe
Premier scandale : Les membres du grand public ne trouvent nulle part l'exposé des résultats complets de ces élections : les commentateurs et les politiciens ont été scandaleusement longs à donner la proportion des électeurs qui n'ont pas voté, et ils n'ont toujours pas donné la proportion des électeurs qui ont voté blanc, c'est ­à ­dire qui ont refusé de choisir entre les candidats.
Or les votes blancs et nuls ne donnent pas lieu à l'attribution de sièges : il faut donc les exclure des décomptes avant de calculer ces attributions !
De plus, lorsque commençait la campagne non officielle de ces élections, les grands directeurs chargés de les administrer juraient leurs grands dieux que cette fois, on allait comptabiliser les bulletins blancs ou nuls ! Nous étions donc en droit d'espérer connaître ce résultat en même temps que les scores des candidats !
Où est ­il, ce résultat ?
Je ne l'ai trouvé que ce soir mardi, en allant chercher sur le site de la Documentation française : la proportion des Français ayant déposé un bulletin blanc dans l'urne est de 2,78 %
Sachant que sur cent électeurs français, 42,43 ont déposé un bulletin dans l'urne, cela établit que ceux d'entre eux qui ont choisi un candidat sont 39,65.
Or, depuis dimanche soir, les commentateurs et les politiciens nous rebattent les oreilles avec les 25 % des suffrages exprimés qu'a recueilli le FN : mais 25 %, ce n'est que la proportion des sièges européens revenant aux députés élus en France et qui seront attribués au FN : 25 %, ce n'est pas l'influence du FN sur les électeurs français : cette influence est de 0,25×0,3965, ce qui équivaut à 0,99, c'est­ à­ dire 9,9 %; et tous les autres résultats sont à l'avenant.
Cela montre en réalité que l'influence électorale du FN n'a pas augmenté d'un demi ­point : elle est constante depuis plusieurs années ; les électeurs se sont simplement détournés des partis « constructeurs de l'Europe », et nous devons dire en même temps que le FN, avec sa propagande électorale mensongère, n'a pas trompé ces électeurs : c'est évident, car autrement, il aurait fait plus de 10 % d'influence électorale !...

mais voici le second scandale :
Second scandale : Les commentateurs et les politiciens sont unanimes à cacher l'état des faits exposé ci­dessus : au lieu d'analyser ces données factuelles à la recherche de la vérité, ils organisent leurs commentaires officiels et officieux pour ancrer dans la tête des habitants de la France que le FN attendrait 25% d'influence électorale, qu'il aurait donc connu une progression considérable et décisive : on dirait qu'ils préparent les Français à admettre comme inévitable une prise de pouvoir par le FN … !
Nous sommes victimes d'une manipulation qui, si elle réussissait, aurait les conséquences les plus graves : l'avènement en France d'un gouvernement clairement fascisant !
Il est donc essentiel de commencer dès à présent une campagne pour rétablir la vérité : pour commencer, dire et répéter que l'influence du FN sur les électeurs français n'est pas de 25% mais de 10%, qu'elle n'a pas augmenté depuis plusieurs années.
Il faut en même temps reprendre confiance dans la capacité politique de nos concitoyens : ce n'est pas un hasard s'ils se sont détournés des partis « constructeurs de l'Europe » sans apporter une voix de plus au FN ; c'est le résultat d'une réflexion politique, c'est une prise de parti politique que tous les « média » combattaient : nous devons aussi le montrer et travailler en confirmant l'intelligence politique de nos concitoyens ; c'est précisément cette intelligence politique que la réaction veut briser parce que la réaction veut gouverner un peuple soumis !...
Sur cette base, nous devons encore dire et répéter cette vérité que les résultats de cette élection européenne, en réalité, confirment qu'il est possible de rétablir la démocratie en France :
Mais pour rétablir la démocratie en France il faut que les Français soient libres de former leur opinion politique, d'y faire valoir leurs propres intérêts et de prendre leurs propres décisions politiques : cela passe par la dénonciation permanente du système des média, par la convergence d'action politique des communistes et des autres formations de toutes natures ( syndicats, associations, mutuelles et coopératives ) sous la seule condition qu'elles agissent pour défendre les intérêts des membres de notre peuple et par la découverte de pratiques politiques qui ne réserveront pas la vie politique aux plus riches, comme c'est le cas aujourd'hui !

Commenter cet article